La chirurgie arboricole est aujourd’hui une pratique quasi totalement abandonnée. Elle est la cause de dégâts irrémédiables sur le patrimoine arboré.
Les travaux du professeur Shigo ont mis en lumière les mécanismes de défense des arbres (CODIT: Compartmentalization of decay in trees), en complète opposition avec les principes de chirurgie arboricole (curetage et application de badigeons).
L’un des principaux points de la dendro-biologie moderne est qu’un arbre ne cicatrise pas, il compartimente. De nos jours, les arbres creux sont appréhendés de manière plus globale, avec une gestion plus durable de ces écosystèmes.